Español Inglés Francés Alemán

  • 2 DSC_7311 1600x550x300
  • CLAUSTRO COLEGIATA 1600X550X300
  • cuesta rehoya 1600X550X300

Église de Santa Catalina

XVIe-XVIIe siècle. Pas de culte actuellement. Fermée au public.

Le couvent des dominicains de Santa Catalina Mártir a été fondé le 8 mai 1558, à la demande de M. Juan Téllez Girón, qui meurt le jour suivant.

La façade, pratiquement aveugle, est très horizontale. Elle a deux portes, comme il était habituel dans les couvents des religieuses. La principale est faite de briques, achevé en 1664, et dans la niche qu’interrompt le fronton, elle accueille l’image de Santa Catalina avec la roue du martyre.

L’église a été construite pendant le XVIIe siècle, et le structure a été transformée au XVIIIe. Sa seule nef est couverte par une voûte de berceau, et la grande chapelle, par une coupole demi-sphérique appuyée sur des pendentifs. Le grand retable est baroque, œuvre du sculpteur Juan Guerra en 1765, et présente les images de San Miguel et l’imposition de la chasuble à San Ildefonso aux côtés, et Santa Catalina dans le centre.

À l’attique, on trouve les sculptures de San Francisco et Santo Domingo encadrant un Crucifié. Les murs de l’église sont recouverts par six retables baroques du XVIIIe siècle. Au pied de la nef, le chœur est disposé, duquel il faut souligner ses originales stalles. La sacristie de l’église se trouve devant la porte d’entrée, et est recouverte par une plinthe d’azulejos du XVIIIe siècle, du même style que ceux du monastère de l’Encarnación, avec des scènes de vénerie et de tauromachie.