Español Inglés Francés Alemán

  • 2 DSC_7311 1600x550x300
  • CLAUSTRO COLEGIATA 1600X550X300
  • cuesta rehoya 1600X550X300

Ermitage de Santa Ana

#Turismo

Fermé au public. Pas de visite.

La fondation du monastère de Santa Ana a lieu quand Mme. María de la Cueva, épouse du quatrième Comte d’Ureña, demande sa construction pour les moniales clarisses. À cause de la dépopulation de ce lieu, les moniales l’ont abandonné pour passer au couvent de la rue La Huerta. Un peu plus tard, ce sont les mercédaires qui vont au couvent de Santa Ana, et ils resteront là-bas jusqu’à la construction du Couvent de la Merced, dans la place du même nom. Le monastère de Santa Ana reste abandonné et en ruines jusqu’à la reconstruction amené à bien par M. Luis de Figueroa, en réduisant l’église et le couvent à l’ermitage actuel.

En 1746, on a reçu l’image de Santa Ana, qui couronne la chapelle aujourd’hui.

Actuellement, cet ermitage est le panthéon du Comte de Puertohermonso. La tombe centrale garde les restes du prêtre M. Luis de Soto Torres-Lineros, protecteur de la Colegiata.