Español Inglés Francés Alemán

  • 2 DSC_7311 1600x550x300
  • CLAUSTRO COLEGIATA 1600X550X300
  • cuesta rehoya 1600X550X300

Sentier La Necrópolis

#Turismo

 

TYPOLOGIE

DE SENDERO

DÉNOMINATION

DURÉE

DISTANCE

SL-A 161

NÉCROPOLE

1 heure et 40 min

6 km

 

Le sentier commence à l’intersection de la Cañada Real de Marchena à Estepa avec la Vereda de Santa Mónica. Ces voies pastorales se correspondent avec les anciennes rues principales du Forum de l’ancienne ville romaine Urso, qui était l’intersection géographique de la rue nord-sud avec celle est-ouest. De cette époque, on peut toujours apprécier sur le terrain les restes de « La Pileta » et, pas loin de ce lieu, on trouve le théâtre romain de l’ancienne Colonie Genitiva Iulia.

En poursuivant par ce sentier, on s’approche à la nécropole, située dans les environs de la rue principale de l’entrée orientale à la ville. La nécropole se trouve sur un chemin ouvert dans la colline de « La Quinta », l’une des trois hauteurs qui protégeaient le plateau de l’ancienne ville.

Après voir les restes magnifiques de la nécropole, on arrive à la croisée de chemins où on peut choisir entre deux options qui mènent au même lieu, car c’est un sentier circulaire. De cette façon, si on décide de continuer à gauche, on continue par la Cañada Real de Marchena à Estepa, qui est toujours le principal chemin de transhumance qui traverse de l’ouest à l’est notre municipalité jusqu’à traverser la rivière Blanco. Si on choisit le chemin à droit, on prend la Cañada Real de Granada, qui se termine dans la zone connue comme « zone de services de Río Blanco » pour arriver à la municipalité voisine de Aguadulce.

En tout cas, le sentier finit longtemps avant, car les deux chemins de transhumance se rejoignent au chemin des Carros, qui permet de fermer ce sentier au moyen d’un circuit. Il pénètre par la colline de l’ancienne ville de notre municipalité jusqu’à arriver aux terrains agricoles de la campagne, où on peut observer, entre des oliviers et des céréales, un grand nombre d’exemplaires de crécerelles qui ont choisi cette zone historique comme son habitat principal.  

Nécropole d´Osuna

En poursuivant par la Cañada Real de Marchena à Estepa, on accède à cette nécropole. Il est probable que ce chemin ait été perpétué depuis l’époque romaine, car c’était d’usage situer les cimetières dans les rues d’accès aux villes.

Quelques chercheurs on remonté hypothétiquement son origine au Chalcolithique, mais les preuves les plus claires sont d’époque romaine. Finalement, les derniers enterrements correspondent à l’époque wisigothique.

La première référence documentaire sur cette nécropole date de l’année 1596. Depuis lors, c’était un sujet d’intérêt pour divers auteurs locaux et, finalement, en 1784, les premières fouilles archéologiques sont réalisées à Osuna, financées par la Couronne. Plus tard, on a mené à bien des nouvelles fouilles, dont les plus récentes ont été réalisées pendant les années 80.

Ce qu’on peut apprécier aujourd’hui ne doit être qu’une petite partie de tout l’ensemble de la nécropole. Il n’était pas composé seulement d’enterrements dans des grottes, bien qu’ils soient les plus caractéristiques. Il s’agit des grottes artificielles qui ont profité la ductilité du substrat rocheux sur lequel elles sont creusées. Bien qu’on connaisse l’existence d’incinérations, ce sont les inhumations qui prédominent.

Sendero KML

Descargar